une nouvelle étude sociologique marrante sur les théâtreux !

Publié le par theatreux

Aujourd'hui je voudrais vous parler de la sortie d'un ouvrage intitulé " Dictionnaire du look, une nouvelle science du jeune" écrit par Geraldine de Margerie.


Autant vous dire que j'ai dévoré ce livre, d'autant qu'il m'a fait furieusement penser à mon autre livre de chevet " Les mouvement de mode expliqués aux parents" , œuvre majeure publiée en 1984, et qui n'avait malheureusement jamais connu de réactualisation.  Il s'agissait d'une sorte de décodage sociologique des modes vestimentaires de l'époque, avec schémas, explications, mises en situation, tout cela dans un ton très second degré. C'est un peu ce livre qui m'avait poussé à créer ce site d'ailleurs.

Geraldine de Margerie propose une réactualisation de ce concept  avec son très beau livre (les photos et les illustrations sont très soignées). Toutes les modes actuelles y passent, du jeune emo au skater, en passant par le fluokid jusqu'au "jah-jah'" synonyme chez eux du théâtreux chez nous.

Le chapitre sur les Jah Jah est d’ailleurs tout à fait pertinent, je vous laisse juger par vous même en vous citant quelques extraits :

" généralement issu de la classe moyenne, le jah jah est très porté sur les études. A ses yeux, c'est par la connaissance que ce monde malade trouvera son salut. Il n'est pas de fac de france qui n'abrite en son sein un de ses nids à dreads et à bindis. Le Jah Jah suit des cours de philosophie, de sociologiede... quand il n'étudie pas les lettres modernes ou la médiation culturelle option cracheur de feu".

Avenir du jah jah
Prof, instit
Intermittent du spectacle
Musicien, jongleur, clown (...) Moniteur de colos (le jah jah est souvent diplômé du BAFA)


Enemis
Sarkozy, lepen, le capitalisme, la société de consommation, le bobo qui n'a pas su choisir son camp"



S'en suit une très précise description du jah jah (musique, style, culture, politique, drogue, icônes, lexiques etc.) ainsi qu'une rubrique "24h dans la vie d'un JahJah".

Un livre que je vous recommande chaudement, (c'est bientôt noël, en voilà une bonne idée de cadeau) Chacun trouvera dans cet ouvrage  la tribu auquel il appartient (peut être même sans le savoir) ou celle de ses amis, sa famille, ses voisins….

Publié dans listes explicatives

Commenter cet article

DESPOIX Laurent 31/07/2014 10:17


Je viens par un lien de découvrir votre site.


Tout d'abord bravo pour votre talent d'écriture et les flots de rires qu'il engendre chez moi car:


Je suis éclairagiste...depuis 30 ans...intermitent spectacle bien sur depuis 30 ans...


et je connais très très très bien cette tribu de dreadeux , surtout depuis que je suis parti habiter dans le poitou en 2005 après 20 ans de Paris tournée showbizz + tv que je ne supportais plus
pour me réfugier aux milieux des champs .


Qu'elle ne fut pas ma surprise, en trouvant un poste de régisseur général dans la salle de spectacles d'une petite ville,de découvrir que l'activité culturelle était entièrement vérouillé par
cette bande gauchos néo bab à la sauce mondialiste.


Rien à ajouter, tout est sur votre excellent blog, ce qui fait "fout les jetons" dans vos textes , c'est qu'il n'y a aucune caricature,c'est au mot près la réalité. (mako.....mdrrrr)


Mais c'est au delà du rire (enfants) celà montre l'énorme problème de la culture artistique Française(musique,théatre,danse,peinture, sculpture)qui est détruite par l'extrème gauche depuis 1968.


Je travaille malheureusement toujours dans le spectacle ,si je puis dire,faut bien bouffer et en province il n'y a qu'eux dans le "créneau spectacles vivants"quand tu es technicien.En plus il
faut faire semblant d'etre copain(pour ma part),c'est de plus en plus difficile pour moi.


 


Merci encore pour votre blog que je vais m'empresser de montrer avec délectation à certains spécimènes que je connais , de loin.


 


Laurent, le seul éclairagiste de France Nationnaliste Identitaire cannabiculteur .


 

Blabla 29/04/2014 13:24


J'exhume les tréfonds du web mais ça m'interroge : "les mouvements de mode expliqués aux parents", y'a pas un des coauteurs dans le lot qu'aurait par hasard particulièrement mal tourné ? Ou c'est
une homonymie malheureuse ?

Kalev 24/05/2011 18:56



Je réagi vraiment sur le tard, mais je viens de feuilleter la chose au Furet du Nord, notre Fnac locale lilloise, et j'ai tout de suite senti que ce n'était pas pour moi. Du coup, je me sens
d'humeur trolleuse, désolé d'avance si je suis ch*


 Ca n'a rien à voir avec les théâtreux, car je n'ai pas regardé l'article "jah-jah". C'est seulement la façon de représenter les subcultures qui me dérangent. Une façon de rentrer les gens
dans des cases auquel je n'aurais jamais pensé et auquel personne ne pense sans doute en dehors de quelques tête pensantes de la mode (sans blague, il y a vraiment des gens qui se revendiquent
"Fluo Kid" ?). Délaissant les théâtreux donc, jai cherché gothique, suis tombé sur gothique lolita (autre case un peu coconne, même si j'étais au courant pour celle-là) et enfin je suis arrivé à
la "mode" (rire enregistré) qui m'intéressait le plus : métalleux, mis au niveau de Fluo Kid et autres tribues sorties de nulle part. Je  ne suis pas allé au-delà du cliché photographique,
dans tous les sens du terme, qui l'illustrait : je savais que je n'y reconnaitrais pas la subculture dans laquelle je baigne depuis la fac et que je n'ai jamais considéré comme une tribu, une
secte et que sais-je d'autre, et que je ne parviendrai qu'à ruiner ma tension.


  Devant ces articles conçues comme des fiches illustrées de photos-type, j'avais vraiment l'impression d'être devant un objet qui serait à un véritable essai sociologique sur les
subcultures ce qu'une exposition coloniale serait à Levi-Strauss...ne m'attribuez pas tout de suite un Point Godwin, je fais ma comparaison on ne peux plus sérieusement, car la sociologie est la
jumelle de l'ethnologie.


Tout ça pour dire que ce qui me dérange, c'est la façon dont nos élites médiatiques traitent les subcultures. Finalement, ce dico du look, le docu Tribus Gothique sur France 4 et celui avec
lequel on a vraiment touché le fond, Les Adulescent sur France 2 (en fait, il fallait comprendre les nerds), c'est le même combat. Il n'y est jamais question de culture, mais de modes,
d'attitudes, et finalement de cliché. Noir Désir, c'est un groupe pour les jeunes gauchos qui poprent des T-shirt du Che, et pas un pilier du rock français ; le metal, c'est des gens en noir avec
des bracelets à pointes, et pas un mouvement majeur de la musique du XXème siècle. Et si les théâtreux subissent le même traitement, alors leur monde m'est tout de suite plus sympathique, car
certes on y trouve beaucoup de têtes à claque, ce blog lui-même tombe toujours aussi juste sur les clichés et restent drpole et pertienent, mais n'est-ce pas l'arbre qui cache la forêt ? Et
franchement, QUI échappe au cliché de nos jours ?


Voilà, c'était la logorrhée du jour, bonne soirée.    



Grunge 04/11/2010 22:21


J'ai parlé de ton blog dans un de mes articles, ça ne te dérange pas j'espère? Signale le moi si tu souhaite que je le retire.


Faisan Impétueux 08/09/2010 13:43



Je rebondis sur l'évocation du triangle Tours-Nantes-Rennes, et plus particuliérement sur Tours où j'ai fait mes études.


Le théatreux est appelé là bas un Tanneur, du nom de la fac de lettre de cette ville. Le plus grand des hasards (mais est ce vraiment un hasard ?) veut que cette fac soit située sur les bords de
la Loire, propice le soir à des séances de jonglage/djembé/feux de camp.


Tours est également le berceau de la confrérie étudiante des Faluchards, fondée par Rabelais. Du coup, certains théatreux de Tours portent un béret ridicule appelé faluche et orné de
pin's représentant leurs exploits (nuit en cellule de dégrisement, plus gros mangeur, ect...). Ce côté "compétition de la démesure" peut rendre un théatreux très drôle (ou très sale, au
choix) quand il a décidé de remporter le pin's du plus gros buveur de bière.